InterClim Interventions conséquentes : les scientifiques face à leur rôle dans les réponses politiques au changement climatique

InterClim est un projet d’expertise scientifique sur le cas du changement climatique, un problème mondial à fort enjeu pour lequel la contribution des experts est constamment sollicitée. Il étudie les scientifiques travaillant sur le changement climatique dans la Région Nouvelle Aquitaine, mais aussi en France, auprès des institutions de l’Union Européenne et celles des Nations Unies. Le projet aura des applications directes pour la politique régionale de lutte contre le changement climatique.

Les réponses politiques aux crises mondiales urgentes, telles que la pandémie et le changement climatique, ont réaffirmé que la légitimité des experts ne peut être considérée comme acquise. Il est donc urgent de comprendre cette déstabilisation de la crédibilité scientifique. Pourtant, les théories sociologiques actuelles sur le rôle des experts, en particulier ceux qui s’expriment en tant que scientifiques dans des débats politiques controversés, sont limitées. Les recherches existantes tendent à attribuer ce problème de crédibilité à un déficit de culture scientifique de la part du public et des politiciens, suggérant que davantage de vulgarisation et un décloisonnement du monde scientifique permettront de mieux informer les politiques publiques. Si de tels efforts sont sans aucun doute utiles, une question moins souvent posée est celle de l’effet que des interactions accrues avec le public et les décideurs ont sur les experts et les scientifiques eux-mêmes. On part généralement du principe qu’ils souhaitent sans équivoque partager leurs connaissances, que ces interactions sont positives et que tant la science que l’élaboration des décisions politiques bénéficient de ces processus. 

En se concentrant sur le cas du changement climatique, un problème mondial à fort enjeu pour lequel la contribution des experts est constamment sollicitée, ce projet remet en question cette hypothèse. Il étudie les scientifiques travaillant sur le changement climatique dans la Région Nouvelle Aquitaine, mais aussi en France, auprès des institutions de l’Union Européenne et celles des Nations Unies. Il pose les questions suivantes : 

1) Comment et pourquoi les scientifiques travaillant sur le changement climatique décident-ils d’interagir (ou pas) avec les décideurs ? 

2) Quel est l’impact de ces interactions sur leur travail en tant que scientifiques et sur leur perspective en tant que citoyens ? 

3) De quelles ressources, outils et formations pourraient-ils avoir besoin pour améliorer leur participation à la prise de décision politique, le cas échéant ? 

Pour répondre à ces questions, ce projet mobilisera une analyse d’archives, des entretiens, des groupes de discussion et des observations participantes de scientifiques qui ont interagi avec des décideurs. Pour faciliter ce travail empirique, le projet s’appuiera sur les réseaux de ses partenaires socioéconomiques (la DREAL, Ecocène, et Futurs-ACT) pour créer un lieu de réflexion interdisciplinaire permettant aux scientifiques de la région de se réunir alternativement à Bordeaux, Pau et Limoges pour discuter de leurs expériences et pour partager des stratégies de participation aux processus d’élaboration des politiques en matière de transition écologique. De plus, des rencontres avec le grand public et des ateliers avec les partenaires seront organisées afin d’utiliser les résultats du projet de manière à améliorer leurs missions de lutte contre le changement climatique. 

Co-porteurs : Cédric Brun, Michael Stambolis-Ruhstorfer, SPH et CLIMAS


Partenaire(s) : 

  • Christine Bouisset, UPPA | TREE UMR 6031
  • Émilie Chevalier, Université de Limoges | OMIJ UR 3177
  • Andy Smith, Sciences Po Bordeaux | CED UMR 5116
  • DREAL Nouvelle–Aquitaine
  • Association Ecocène
  • Futurs-ACT

Site-web : http://www.michaelstambolis.com/interclim.html
Durée 
: 36 mois (2023-2025)
Budget total : 78 270 €  de fonctionnement financés par la Région Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 80 %
Projet en partenariat avec : partenaires socio-économiques (la DRÉAL Nouvelle-Aquitaine, association Ecocène), partenaires académiques (SciencesPo Bordeaux, CNRS, Université de Limoges, Université de Pau et des Pays de l’Adour, Université de Toulouse-Jean Jaurès et le réseau régional de recherche Futurs ACT)


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Caroline Le Mao (21 mai 2023). InterClim Interventions conséquentes : les scientifiques face à leur rôle dans les réponses politiques au changement climatique. Soyons SAPS! Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ui3b


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search