Mon salaire est-il vraiment le fruit de mon travail ?

📰À lire dans The Conversation, l’analyse de Pierre Crétois, chercheur en philosophie et maître de conférences, laboratoire SPH : “Mon salaire est-il vraiment le fruit de mon travail?”

Publié le 15 mai 2023.

Dans le format « Controverses », The Conversation France ambitionne d’aborder des sujets complexes qui entraînent des prises de positions souvent opposées, voire extrêmes. Afin de réfléchir dans un climat plus apaisé et de faire progresser le débat public, “Controverses” propose des analyses qui sollicitent différentes disciplines de recherche et croisent les approches. La série « travail » s’attache à décrypter des aspects improbables, parfois inconnus ou impensés autour de cette notion actuellement au cœur des débats politiques.

Au cours de la période moderne, un lien idéologique fort s’est noué entre travail et appropriation. Ce lien est un des piliers de ce que j’ai appelé l’idéologie propriétaire dans mon précédent ouvrage La part commune. Une des croyances constitutives de cette idéologie consiste à considérer que seul le travail peut légitimer la propriété de quelque chose et, de façon complémentaire, que tout travail mérite salaire. Cette croyance rend très difficile de dissocier le revenu du travail. C’est pourtant aujourd’hui un enjeu de justice essentiel.

Découvrez la suite en lisant l’article.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Caroline Le Mao (15 mai 2023). Mon salaire est-il vraiment le fruit de mon travail ? Soyons SAPS! Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ui34


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search