La technoscience en quête d’immortalité

Le 14 juin 2023

Le mercredi 14 juin, se tiendra la conférence La technoscience en quête d’immortalité à Cap sciences.

Autrefois ostracisées par l’establishment scientifique, les recherches exploratoires dédiées à l’extension de la vie n’ont cessé de gagner du terrain ces 20 dernières années. Lutte contre la sénescence, extension radicale de la vie, inversion du processus de dégénérescence, pharmacologie anti-âge : d’innombrables start-up en biotechnologie financées par le capitalisme digital concourent aujourd’hui à transposer les espoirs d’immortalité, jadis monopolisés par les récits religieux, dans le champ de la prospective technoscientifique.

La « suspension cryonique » qui figure parmi les plus extrêmes manifestations de cette croyance en une hypothétique omnipotence de la technoscience à venir semble elle aussi connaître un nouvel essor. Initiée aux Etats-Unis dès la fin des années 60, il est maintenant possible de se faire « cryogénéiser » après sa mort en Chine, en Russie et en Suisse dans l’espoir d’être réanimé dès lors qu’une technologie suffisamment avancée le permettra. Ces solutions technologiques, encore inexistantes mais déjà imaginées, concentrent l’attention de communautés d’ingénieurs et de scientifiques œuvrant à leur actualisation : nanotechnologie, nano-médecine, génie génétique, production et transplantation d’organes, clonage, téléchargement de la conscience (mind upload)…       

Cette conférence propose d’interroger, à partir de perspectives historiques, sociologiques et philosophiques, les imaginaires qui innervent ces projets d’ingénierie exploratoire.  Projets qui, au-delà de leur diversité, témoignent de changements significatifs dans notre rapport à la finitude et à la mort instrumenté par la technoscience.

Programme et intervenants

Informations

Conférence ouverte au public, inscriptions gratuites
mercredi 14 juin 2023 de 9h00 à 16h30
Cap Sciences
Hangar 20 – Quai de Bacalan
33300 Bordeaux
05 56 01 07 07
Contact

HYPERHUM@IN

Le projet Hyperhum@in, soutenu par l’Université Bordeaux Montaigne (unité de recherche MICA) et l’Université Catholique de Lille (unité de recherche Ethics), réunit un noyau dur de chercheurs en sciences humaines et sociales (historiens, philosophes des sciences, sociologues, bioéthiciens…) qui s’attache à interroger et à documenter les projets d’ingénieries exploratoires situés « aux frontières de l’humain ». « La technoscience en quête d’immortalité » constitue le premier volet de ce programme de recherche.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Caroline Le Mao (14 juin 2023). La technoscience en quête d’immortalité. Soyons SAPS! Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ui3j


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search